Culture

Mawazine: Jennifer Lopez attaquée en justice, l’affaire est commentée par les médias du monde entier

0
Jennifer Lopez perform on stage at Morocco's biggest music Mawazine Festival in Rabat, Morocco, Friday May 29, 2015. (AP Photo/Abdeljalil Bounhar) | ASSOCIATED PRESS
Jennifer Lopez perform on stage at Morocco's biggest music Mawazine Festival in Rabat, Morocco, Friday May 29, 2015. (AP Photo/Abdeljalil Bounhar) | ASSOCIATED PRESS

Jennifer Lopez perform on stage at Morocco’s biggest music Mawazine Festival in Rabat, Morocco, Friday May 29, 2015. (AP Photo/Abdeljalil Bounhar) | ASSOCIATED PRESS

BAD BUZZ – Le dépôt de plainte à l’encontre de Jennifer Lopez pour son show au festival Mawazine fait couler beaucoup d’encre. Les médias du monde entier se sont fait l’écho de cette attaque en justice menée par un avocat marocain pour « outrage public à la pudeur ».

« Ils s’attendaient à quoi? »

Selon le site américain TMZ, le concert de Jennifer Lopez, qui avait « toutes les marques de fabrique d’un concert de J-Lo, des danses sexy aux petites tenues en passant par une attention particulière portée sur son derrière », a failli « déclencher une révolution dans les rues du Maroc à cause de ses fesses ». « Sérieusement? Ils s’attendaient à quoi? », conclut l’auteur de l’article.

La version américaine de MTV, de son côté, s’amuse du fait que les fesses de Jennifer Lopez soient l’objet d’une « crise » au Maroc, même si ce n’est pas la première fois que la prestation d’une star américaine fait polémique à l’étranger:


« Une pop-star américaine accepte de jouer dans un pays étranger, interfère sans le savoir avec les lois conservatrices qui y sont en vigueur, et se retrouve au milieu d’un scandale. Miley Cyrus avait eu une amende au Mexique après s’être fessée avec le drapeau du pays », rappelle la chaîne.


 

En France, MTV titre « Jennifer Lopez en prison? » et affirme (un peu vite) que « cette menace est a prendre au sérieux car ce n’est pas la première fois que les shows du festival de Rabat sont jugés trop olé olé… ».

Le site belge 7sur7 s’amuse de la polémique et déclare que « la star a remué des fesses comme une diablesse et dévoilé tous ses talents de twerkeuse. La routine quand on s’appelle J-Lo ».

Le New York Daily News débute pour sa part son article en disant que « Jennifer Lopez est trop sexy pour la télévision, du moins au Maroc ». Sur son site, la chaîne USA Today estime enfin que les « les fans ont adoré son show, pas les politiciens ».

Source: huffpostmaghreb.com

Attribution du Mondial 2010 à l’Afrique du Sud: « Le Maroc pourrait réclamer justice »

Previous article

Les épreuves du Bac ont encore fuité

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.

More in Culture