ArchiveInternationalpolitique

Jihadisme en Syrie: nouvelles condamnations judiciaires au Maroc (agence)

0

Jihadisme en SyrieRABAT, (AFP) – De nouvelles peines de prison ferme, allant de trois à cinq ans, ont été prononcées au Maroc contre q uatre personnes accusées d’avoir voulu combattre aux côtés des jihadistes en Syrie, a rapporté jeudi l’agence MAP. Poursuivi, entre autres, pour « constitution d’une bande criminelle dans le but de commettre des actes terroristes », un homme identifié comme « Soufiane Kh. » a été condamné à trois ans de prison par une chambre criminelle chargée des affaires de terrorisme à Salé, près de Rabat. Selon la même source, trois autres personnes, « Omar D. », « Rabii R. » et « Houssine B. », ont écopé de cinq ans ferme pour des chefs d’inculpation comparables. « Omar D. » est un ex – imam d’une mosquée de Casablanca, la capitale économique. Certains des accusés ont affirmé durant leur audition s’être rendus en Syrie pour des motifs commerciaux ou pour « porter assistance », non pas « pour participer à des entraînements militaires », est – il encore précisé. La date des jugements n’est, en revanc he, pas mentionnée. En fin de semaine dernière, sept Marocains, interpellés lors du démantèlement d’une cellule recrutant des jihadistes pour la Syrie, avaient déjà été condamnés à des peines allant de un à quatre ans de prison. Le gouvernement marocain vient d’adopter un projet de loi visant à renforcer sa législation antiterroriste, afin de lutter en particulier contre l’enrôlement de ressortissants par l’organisation extrémiste Etat islamique (EI) qui sévit en Irak et en Syrie. De 1.500 à 2.000 jihadi stes marocains combattent actuellement en Syrie et en Irak, et Rabat dit craindre qu’ils profitent de cette expérience pour perpétrer des attentats à leur retour. Selon le quotidien Al Massae de jeudi, les mesures de sécurité ont été renforcées à l’aéropo rt de Casablanca, les autorités suspectant « 45 combattants » de l’EI « de s’apprêter à s’infiltrer » au Maroc. A ce jour, « plus de 200 Marocains » ayant rejoint l’EI ont été arrêtés à leur retour dans le royaume, d’après le gouvernement.

source: afp.com

Espagne: Le vice – président du gouvernement d’Andalousie visitera les camps de Tindouf en janvier prochain

Previous article

Le Maroc redouble d’efforts contre les cellules terroristes

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Archive